Le bonheur est dans le près !

LUNDI 23 DECEMBRE 2013 : LE VOYAGE DE TASS COMMENCE !!!

C’est par une belle matinée ensoleillée qu’est arrivée la plus belle des surprises que nous n’attendions plus : la lettre de pavillon belge de TASS. Un bout de papier qui n’en mène pas large (même pas une petite dorure) mais qui, malgré tout, nous retenait à Garrucha. Il est 10h quand le Marinero nous apporte ce fameux sésame. On met en stand-bye tous les bricolages non-urgents que nous avions commencé et on se prépare à partir : payer le port ; prendre la météo ; tout ranger à bord ; faire le plein d’eau…

11h30 : la «bourrique » est en route et nous sortons triomphalement du port de Garrucha dans une bonne pétole. 1H30 de moteur plus loin, une légère brise nous permet d’envoyer de la toile et de couper le moteur. C’est au près que nous naviguons et c’est au près que nous naviguerons pendant 24h00 ! Il nous faut prendre nos marques sur ce bateau que nous ne connaissons pas. Rapidement, nous décidons de prendre un ris dans la grand-voile, TASS n’est pas suffisamment raide à la toile pour porter très longtemps toute sa voilure. Mais quel plaisir à la barre ! Un vrai régal que l’on se réserve, sans se lasser tellement cela fait longtemps que nous n’avons pas pris plaisir à barrer ! Rien à voir avec ces catamarans de série sur lesquels nous avons travaillé dernièrement ; la barre est précise et le bateau réagit immédiatement ! Et puis, autre différence avec ces catamarans, on est penchés et on sent le bateau vivre et répondre au moindre souffle ! Quel pied !! Et le bateau ne mouille pas, ou enfin pas trop par rapport à sa taille. On a beau être au près,  la pire des allures, la moins confortable et surtout la plus frustrante car le vent nous empêche d’aller directement vers notre destination, on se régale !! Le soleil, le vent et le bateau : tout est bien ! La nuit est superbe : ciel clair magnifiquement étoilé et très beau levé de lune vers 23h30 !

Comme annoncé, le vent fraîchit au petit matin. Il est temps d’arriver car c’est du vent fort qui est annoncé pour l’après-midi. 11H30 Mardi 24 décembre 2013 : nous arrivons enfin à Almerimar après 24h de navigation au près serré. La route directe pour aller à Almerimar était de 65miles ; le vent nous a obligé à parcourir environ 105 miles à une vitesse moyenne de 4,3 nœuds…pas terrible mais les conditions n’était pas géniales pour faire de la vitesse. Un peu humide et décoiffés, nous constatons en allant à la Capitainerie que nous avons le mal de terre ; légère sensation d’état d’ébriété qui n’est pas désagréable et qui passe très rapidement.

Notre réveillon de Noël sera vite avalé dans un des seuls restaurants ouverts – un chinois… Et nous filerons à 10h30 vers le bateau, nous reposer de cette quasi nuit blanche – mais quelle nuit !!! Notre première nuit !

Publicités

One response to “Le bonheur est dans le près !

  • ELIANE

    SAMEDI 11H
    BRAVO POUR LE COMPLEMENT DE TEXTE ET LES IMAGES.
    Nous suivons au prés votre journal de bord.
    Départ pour aujourd’hui? Dans quelles conditions?
    Je vais regarder la météo, pour essayer de comprendre.

    Bonne journée.

    BIsous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :